Le MSC Grandiosa, baptisé, quitte Saint-Nazaire

Le MSC Grandiosa, baptisé, quitte Saint-Nazaire


Le Grandiosa c’est le 17e bateau de notre flotte. Il a la particularité par rapport aux deux précédents d’être plus long. Il fait 330 mètres de long avec cette
rue centrale qui le caractérise. Une rue sur près de 100 mètres de long.
Ce dôme avec cet éclairage “led” et cette diffusion d’images. Ça c’est unique c’est le plus long écran led en plafond du monde Ll’innovation c’est d’abord l’animation. On a un petit clin d’oeil made in France La compagnie est très attachée à la France. On a ce partenariat avec les chantiers
depuis plus de 20 ans. C’est plus qu’une aventure industrielle. C’est beaucoup plus que ça c’est une aventure humaine avant tout. On a un clin d’oeil tout particulier avec l’atelier bistrot, un bistrot parisien.
Il accueille 26 oeuvres d’art. des dessins originaux d’Edgar Degas. Pourquoi est que l’on construit des bateaux si grands ? C’est parce que ça plaît. Juste pour remettre un peu en perspective les chiffres. Savez-vous combien de bateaux
de croisière il y a dans le monde ? Moins de 300. Moins de 300 sur combien de bateaux
commerciaux qui naviguent dans le monde ? C’est 60 à 75 000 bateaux En termes d’environnement on a réalisé
énormément de choses. Le Grandiosa est réellement aujourd’hui un exemple en termes de technologies adoptées à bord. pour lutter contre les effets
néfastes sur l’environnement. Pour les oxydes de soufre
on a des systèmes de lavage des fumées qui permettent d’en supprimer 98%.
C ‘est quand même capital. Concernant les oxydes d’azote, sur les voitures
il y a les pots catalytiques. On a un système de filtration qui annihile 90% des oxydes d’azote. Sur ce bateau, comme sur toux ceux de notre flotte,
nous produisons tout notre eau potable. Et quand on a utilisé l’eau,
il y a les eaux grises et les eaux noires. Elles sont entièrement filtré à bord et
donc on rejette en mer de l’eau quasiment potable. Les peintures que nous utilisons
pour peindre la coque du navire nous permettre de faire des économies d’énergie substantielles. 10 % juste avec la peinture de la coque Nous allons rentrer bientôt dans
le port de Marseille, on coupe le moteur complètement et on branche a prise
électrique pour alimenter le bateau avec l’énergie dont il a besoin. Je pense qu’il est important aujourd’hui d’être des “transitionnistes” actifs de toujours penser comment faire mieux. comment améliorer les choses. Sur ce sujet nous sommes également très actifs et nous allons d’ailleurs avec les
Chantiers navals de Saint-Nazaire construire cinq navires
qui arrivent en 2022 Cinq navires qui vont fonctionner
au gaz naturel liquéfié.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *