Dans la tête d’un Pro : Guillaume Diaz aux WSOP 2018 (2)

Dans la tête d’un Pro : Guillaume Diaz aux WSOP 2018 (2)


Salut !
De retour dans la tête d’un pro. Celle de Guillaume Diaz dans le tournoi
Monster Stack des World Series of Poker. Après un départ chaotique, Volatile est maintenant bien en place, ayant réussi à doubler deux fois
durant la première partie du Day 1. On le retrouve à mi-journée
avec un tapis de 26 000, soit 85 grosses blindes,
au niveau 150/300. Guillaume, à l’attaque ! On découvre As-Roi off au hijack. On va bien évidemment ouvrir. C’est payé par le cutoff
et c’est payé par le bouton. Dame-Valet-8 avec un flush draw. C’est un board
qui nous avantage beaucoup plus en termes de nuts évidemment, même si c’est un board qui touche beaucoup la range
de nos adversaires. On a affaire
à deux joueurs assez tight, passifs, donc on peut se permettre
de c-bet ce combo. J’ai décidé de cbet assez cher :
70 % du pot. On se fait min-raise par le bouton qui fait 4 400. C’est assez bizarre, ce bet. J’aurais envie de fold,
évidemment, directement, mais notre adversaire
a 15 000 derrière et nous donne
une cote directe assez bonne. Je pense pas qu’il ferait ça avec une main type Dame-Valet,
Valet-8, même deux 8. Je pense qu’il aurait plus envie
de protéger, ce genre de joueur. Il pourrait de temps en temps avoir 10-9,
vraiment nuts forts, mais sinon je pense qu’il peut aussi avoir
des mains type As-10, type Roi-10, type un flush draw
qu’il veut pas call et qui va min-raise le flop
pour check la turn. Donc on va payer et voir la turn.
Turn : c’est un 10. La meilleure carte
que je pouvais voir même si ça aurait été mieux si elle
avait pas été à cœur, évidemment. Notre adversaire snap-shove. Ouais, je pense
qu’on va payer directement. Je pense qu’il peut faire ça
avec autre chose que flush. – Ouaou.
– Oh, mon Dieu. Est-ce que vous pourriez retourner
vos cartes genre, tout de suite ? Ouaou, il me retourne Roi-8 de cœur. Il m’a à moitié slowroll. Evidemment, c’était pas fait exprès.
Il avait juste peur que j’ai nuts vu la rapidité
avec laquelle j’avais payé. J’ai été puni de caller
son raise au flop. C’était vraiment pas bien joué. Donne-moi ça parce que… – J’avais peur que tu aies l’As.
– Pardon ? – Je pensais que tu avais peut-être l’As.
– Ah, non… Je pensais gagner avec ma quinte. On a fait une erreur,
mais on passe à autre chose. On reste dans l’instant présent.
On continue à jouer notre jeu. C’est limp par ce joueur UTG+1. On découvre deux Rois en MP. On va évidemment raise… …à 1 100. Et c’est payé. Ouaou, on flop top set.
Très bon flop. Bon, maintenant… La question c’est
comment extraire de la value. On va c-bet un tiers
pour laisser notre adversaire l’éventualité de call
une range un peu plus large. On a besoin
d’un peu de protection, mais on a évidemment
pas envie de check-back ce flop. Turn : 9. C’est pas la meilleure.
Ça bloque l’action. Maintenant, le Valet fait quinte. Il va évidemment
plus trop nous payer avec une paire et il pourrait
peut-être même folder des paires. On va évidemment check-back. River : c’est un As
qui change pas grand-chose, qui pourrait améliorer
sa main de temps en temps. Il check encore. Maintenant je pense
qu’on peut valoriser notre main. Je pense qu’il aurait misé
tous ses Valets à la rivière, donc on peut maintenant
essayer de tirer de la value sur des mains type deux paires, type set. Il snap-call et snap-retourne sa main.
J’avais pas trop compris s’il payait ou pas. Il avait pas mis de jetons. – 2 000.
– Il doit encore 2000. Il doit 2 000. La croupière qui veut pas me payer. Allez, ce petit coup qui fait du bien. On oublie cette erreur d’avant
et on se concentre sur le présent. Joueurs et croupiers : le Monster
Stack reprendra dans 75 minutes. Pardon.
Excusez-moi… merci, mon pote. J’aime bien c-bet.
À un moment, je le faisais pas assez. En fait, j’ai c-bet genre cher, tu vois.
Genre deux tiers, quoi. En fait, je me suis fait
min-raise par un vieux ! Genre, je cbet 2 200 dans 3 600,
genre, et il me fait 4 400 ! J’étais là : mais, putain, genre,
je savais pas quoi faire, quoi… Je savais pas…
Je fold pas non plus, ouais. – Non, c’est Dame – Valet – 8 et du coup,
du coup ça fait…
-T’as quoi, toi ? – J’ai As- Roi… Ouais, c’est pareil, non ?
– Non, pas vraiment. Pas vraiment, ouais.
Ils ont plus de top pairs. En fait, moi je paye si… Je savais pas quoi faire.
J’ai call et c’est venu 10 de cœur. D’accord. Et ça fait straight, ça, non ? Ça fait straight et ça rentre la flush. Bon, après c’est pas intéressant.
Check, shove, call et Roi-8 de cœur… Il m’a slowroll, cet enfoiré.
Je lui montre As-Roi. Il attend genre dix secondes
et il me montre Roi-8 de cœur. Je me suis fait slowroll deux fois, déjà. C’est possible ! C’est pas impossible. – Et du coup j’ai passé.
– Belle discipline. – Et UTG a snap-call avec paire de 2.
– Paire de 2 ? – Avec paire de 2, c’est genre juste…
– Putain ! Je vais prendre des croquettes au crabe
et un rouleau de printemps à la crevette. Donc, c’est très soft ? Ouais, c’est très soft. C’est le weekend, quoi.
Tu sens que les mecs sont là pour s’amuser. – Vraiment pour s’amuser, quoi.
– Ils kiffent, quoi. Ça, c’est top, quoi. – Et ils s’amusent ?
– Ouais, ils s’amusent bien ! Franchement… ils kiffent de fou ! J’ai pas vu autant de limp
depuis le début de Vegas. – Moi, c’est pareil…
– C’est abusé. Ça limp toutes les mains. – Ça fold tout, quoi.
– Ah ouais, ça limp-fold, limp-fold. – Ils veulent jouer des coups.
– Ils veulent jouer plein de petits coups et ils veulent s’amuser et
en avoir pour leur argent. C’est marrant. Ouais, ils vont se faire griller
en trois secondes. Bien requinqué après ce petit diner. Ça fait toujours du bien. C’est vraiment top d’avoir Steph
qui nous emmène à chaque fois, qui mange avec nous, qui est là pour nous aider
à rester concentré dans le tournoi, à bien nous reposer,
à bien penser à autre chose quand il faut penser à autre chose et… C’est vraiment une value énorme. – Merci coach ! À toute ! Toujours en chantant. De retour au Rio. On a encore quatre heures
de jeu aujourd’hui. Il va falloir être en forme.
Faire une digestion rapide. Se concentrer sur ce
qu’on sait faire de mieux. Ça fold jusqu’à la small blind qui relance à 1 500
sur une blinde à 400. On découvre 10-8 off.
On va défendre. 8-7-7. Un bon flop. On trouve la top paire
avec un kicker assez ok. C-bet deux tiers pot
de notre adversaire. Je pense qu’il a une range
assez large de c-bet. C’est le genre de joueur
qui va c-bet un peu trop deux overs, un peu trop ses Ace high. Ici, il cbet de temps en temps
des pocket pairs, mais je pense pas
en choisissant ce sizing. Turn : triplette du 7. C’est une très bonne carte.
Le board est lock. Maintenant, soit il joue six outs
avec ses deux overs… Dans ces cas là,
on va protéger un petit peu. Là, on peut prendre un petit peu
de value sur ses pocket pairs. Je décide d’utiliser
un sizing très petit pour le laisser faire une bêtise
de temps en temps avec deux overs s’il check-raise ou check-call.
Et il snap-fold. – C’était suffisant, non ?
– Ouais, absolument. – C’est ce que je pensais.
– J’ai foldé un full, mec ! – Non…
– Je mens pas. – Non… paire de 2 ?
– Une pocket paire. C’est possible… Relance UTG de ce joueur.
Un peu plus de 3x. C’est payé UTG+1. On découvre 6-7 suited en BB. On va évidemment défendre. On est quatre à voir le flop. C’est un bon flop pour notre main. Tout le monde check et turn,
on fait les nuts avec ce 9 de carreau. On est à quatre dans le coup. Et le SB qui décide
de lead 60 % du pot. La question,
c’est est-ce qu’on envie de le raise ou est-ce qu’on a envie de payer et de laisser
l’opportunité à nos adversaires derrière de rajouter un petit peu
d’argent dans le pot. Je pense que si on raise ici,
on va faire beaucoup trop fold, déjà les deux derrière nous,
et aussi le joueur qui a donk bet. Le joueur UTG qui réfléchit. C’est possible
qu’il ait checké un As, clairement, s’il a un As pas très bien kické. Bon, il fold. L’autre aussi.
On se retrouve en HU. River : 6. C’est pas la meilleure.
Ça bloque un peu l’action. Maintenant, je vais avoir un peu plus de mal à extraire
de la value sur deux paires. Mais je pense qu’il va avoir quand même du mal à folder
beaucoup de draws à la turn. On va réfléchir
à quel sizing on veut utiliser. Je pense qu’on a envie
d’aller assez cher. Avec tous les draws qui ont miss. C’est un bet presque
à hauteur du pot et ça fold. C’est un bon petit pot. On joue des petits pots.
Notre stack qui grimpe un petit peu. Une main jouable :
As-Valet suited en MP. On relance. J’espère qu’on va le faire ! C’est défendu par la BB pendant que nos adversaires discutent
de ce qui se passe à la télé. 6-3-3 avec un flush draw. Très bon flop. On peut faire un peu des deux.
On peut check-back pour avoir des mains assez fortes
dans notre range de check-back. On sait que les Américains
ont tendance à nous attribuer une range très faible
quand on check-back. Ça bet pas.
Turn : Dame. Je décide de bet tout petit. On va commencer à mettre la pression
sur des petites pocket pairs, sur un 6. On pourra bluffer
certaines rivers. River : doublette du 6.
C’est pas celle-là qu’on va bluffer. Maintenant, on bat paire de 2. On va avoir du mal
à faire folder paire de 4, paire de 5… évidemment pas un 6. Je pense qu’on va pouvoir check-back
tranquillement s’il check. Notre adversaire
a pas l’air décidé à checker. Il donk bet 70 % du pot. C’est une line assez intéressante.
Il représente majoritairement un 6. Il pourrait de temps en temps faire ça
avec une Dame assez forte qui a décidé de pas bet au turn. La question, c’est avec quoi
il peut faire ça en bluff. Je pense pas qu’il
va prendre cette line avec une main du type 4-5, 4-7
ou des flush draws. Je pense qu’il va
plutôt prendre le lead turn. C’est le genre de spot où les gens
sont pas du tout équilibrés. Même si c’est un jeune,
je pense pas qu’il bluffe assez. Ah, j’ai quand même
envie de payer. Il rep qu’un 6, vraiment.
Je le vois pas faire ça avec une Dame. Je pense pas qu’il soit
assez fort pour ça. Ouais, allez, passe.
On va dire que tu l’as. Merci. Je sais. C’était l’occasion de… – Joue mieux, idiot !
– Je me fous de ce qu’il y avait avant… Toujours l’ambiance friendly à table. Ça discute, ça rigole. On découvre deux 5 UTG+1. On va se permettre de relancer. C’est une table assez passive. Ça 3-bet très peu,
donc on a pas trop de problèmes. On pourrait même relancer
une paire de 3 ou paire de 4, je pense. C’est payé par le cutoff,
payé par la SB. Et ouais ! On flop set. Ça, c’est un beau flop :
Roi-9-5 avec un flush draw. Un board très drawy qui va
nous apporter beaucoup d’action. Je décide de cbet
un montant assez neutre : demi-pot. J’ai déjà joué ce joueur
en small blind : Matt Karlsson. C’est un régulier qui habite à Malte,
qui fait de temps en temps les EPT. Il sait ce qu’il fait même
s’il peut avoir quelques leaks. Turn : c’est un 7 de pique.
C’est une assez bonne carte. Ça fait rentrer uniquement 8-6
qui n’est pas dans ma range et probablement pas
dans la sienne non plus. C’est une carte qui donnerait
encore un petit peu plus d’outs à une main comme Valet-10 suited,
donc je pense qu’on peut continuer à miser assez cher,
on a beaucoup de bluffs. 5 800. Je décide de faire un sizing pas
si cher que ça, non plus. Un petit 60 %. Je veux vraiment pas
qu’il fold son Roi. Il paye assez rapidement.
C’est plutôt bon signe. Allez, une belle brique. River : Dame.
C’est pas la meilleure. Elle fait rentrer la flush,
elle fait rentrer Valet-10. Il va maintenant avoir du mal
à me payer avec un Roi. Qu’est-ce qu’il fait ?
Il a l’air de réfléchir à donk bet. Wow ! 25 000.
wow, Il me demande mon tapis. C’est très bizarre, comme line. C’est très très bizarre, comme line. Je vois pas très bien
ce qu’il peut avoir d’autre que des mains type As-10
de trèfle ou A-6 de trèfle ou… Il a pas l’air bien, mais… Je vois pas avec quoi
il peut faire ça. Peut-être As-5 de trèfle ? On a pas le 5 de trèfle donc
tous les combos 5-6, 5-7, 5-8, 4-5… S’il défend ces mains-là en SB,
je suis pas sûr mais c’est possible. As-5, évidemment… Mais bon, ça fait pas beaucoup
de combos. Il fait pas ça avec Valet-10. Ouais, c’est dur !
C’est dur de flopper un brelan et de… J’essaye de tirer une peu d’informations
en lui disant la force de ma main, mais je vois pas grand-chose. Essayons de nous concentrer sur la technique :
qu’est-ce qu’il peut avoir ? Est-ce qu’il pourrait
bluffer un Roi comme ça ? Est-ce qu’il pourrait bluffer un 9 ?
Une main comme 9-8 ? Non. Est-ce qu’il serait capable de bluffer
une main type Roi-10 avec le 10 de trèfle ? Ça aurait vraiment pas
beaucoup de sens. Ah, là je sais pas. Tu me montres tes cartes
si je passe ? – Si tu suis, je te les montre, oui.
– Ça, je sais. Et si je passe ? Pour la télé française… La majorité du temps,
je devrais suivre jusqu’au bout. Ah, je sais pas quoi faire.
J’arrive pas à trouver d’infos. J’arrive pas à lui mettre des mains de bluff,
j’arrive pas à voir avec quoi il peut bluff. Je lui trouve
que des mains de value. Je sais que dans ces spots, de temps en temps,
on voit des choses improbables. Il suffirait qu’il bluffe 2-3 combos… Parce que ses mains de value,
il en a vraiment pas beaucoup. Je pense que Valet-10 de trèfle est… – Vous avez le droit de faire ça ?
– Oui… OK. Je savais pas. Le croupier qui call le floor,
c’est bizarre. Jamais vu ça.
Ça m’a appelé time, je crois. Allez, concentre-toi.
Qu’est-ce qu’il peut avoir ? Est-ce que tu penses vraiment
qu’il va tourner un Roi ou un 9 en bluff ? Vous avez 30 secondes pour prendre une
décision ou votre main sera déclarée morte. Le compte-à-rebours
commence maintenant. Allez, réfléchis. Est-ce que vraiment, tu penses
qu’il va bluffer ces mains-là ? Est-ce qu’il va vraiment
bluffer Roi-10 avec le 10 de trèfle ? Je crois pas. Franchement, j’arrive pas
à trouver des mains de bluff. On a un simple bluff-catcher. Si j’avais le 5 de trèfle, ça serait
un peu plus simple… Allez, fold. – Je t’en montre une. Tu peux choisir.
– Ça va me faire du mal ! Ah, c’est dur. Ah, c’est dur.
Je me suis fait bluffer avec… Je me suis fait bluffer salement. Je me suis fait bluffer salement.
C’est très dur. Je m’attendais vraiment pas…
Je pense qu’il devait avoir une main type Roi-Valet,
Roi-10 avec un trèfle. L’autre, c’était le Valet de trèfle ? Relance du cutoff payée par le bouton,
payée par la SB. On découvre As-8 off en big blind. On pourrait défendre, mais avec des ranges aussi larges
open cutoff call bouton call SB, je pense que c’est des joueurs
qui sont un peu trop passifs, qui vont un peu trop caller. Sur un simple raise
et qui vont beaucoup fold sur 3-bet, donc avec une main
aussi peu jouable que la nôtre qui va très peu souvent
gagner le coup en 4-way, je pense que
c’est mieux de squeeze. Ça passe. Allez, on va finir
la journée bien comme il faut. Cette table est vraiment belle.
Il y a vraiment de quoi faire. Si j’arrête de folder des sets,
ça se passera bien. Ça a limpé UTG. Un joueur
qui a beaucoup limpé aujourd’hui. C’est juste call ? On va raise en SB. A-8 suited. C’est payé par la big blind
et payé par UTG. 10-8-6 avec un flush draw.
C’est pas si mal. On va prendre pas mal d’informations
en leur laissant l’action… sur leur sizing. C’est checké pas la BB
et UTG qui bet 2 000. Il bet un tiers pot. C’est un genre de joueur qui va nous
donner beaucoup d’infos sur ses sizings. Là, en l’occurrence, je pense
qu’il a une main vraiment pas très forte. Turn : 5. Check, check rapidement.
On a très souvent la meilleure main. River : 9. C’est pas la meilleure. Ça fait rentrer Dame-Valet,
un 7 fait quinte maintenant. Je pense qu’on a pas vraiment
d’intérêt de miser. On va check et
voir ce qu’il fait. Il bet 3 000.
Ouais, on va passer tranquillement. Je pense pas
que ce soit trop le genre de joueur qui va s’amuser à bluff river
avec Roi-Valet ou Roi-Dame. 750 ? – Vous voulez que je paye ?
– 750 et je vous donne ça. As-Dame off. C’est évidemment
une relance depuis le cutoff. On se fait snap 3-bet par le bouton. Ce joueur qui a été assez actif. C’est payé par la SB.
C’est un spot intéressant. On démarre le coup
avec 38 blindes. Je pense que 4-bet shove,
c’est la meilleure décision… encore plus quand la SB a payé. Rien que contre le bouton, déjà,
on aurait 4bet-shove, mais là, avec la SB qui est
souvent de l’argent mort qui représente souvent une pocket
paire qui va folder sur un shove… C’est snap-payé par le bouton.
C’est pas une très très bonne nouvelle. On est pas favori, a priori.
On espère voir une pocket ou… …ou la même main que nous.
C’est payé aussi par la small blind. Roi-Dame au bouton. Wow !
Roi-Dame en SB aussi ! Incroyable ! C’est la meilleure situation possible.
Je pouvais pas rêver mieux. Allez, hold ! Ça passe. Je pouvais pas rêver mieux,
comme situation. Quand je me suis fait
snap-call par le bouton, je me voyais pas devant. C’est incroyable.
On triple up sur ce spot. C’est très beau. Ouais, c’est là où on voit
que ces tournois sont vraiment incroyables. C’est là où on voit que ces tournois… – 21 900 ?
– 21 925. Dernière main avec la pause, en plus.
Parfait. On va pouvoir
partir en pause tranquillement avec un beau stack de 60K. Et ben ! Incroyable, ce coup. Toute la table qui est restée à côté, qui est un peu choquée
de ce qui vient de se passer. Surtout la small blind
qui a payé sur deux joueurs… Wow. C’est incroyable. Allez, on va ranger tranquillement
ses jetons et partir en pause. – Pourquoi tu rigoles ?
– J’open cutoff et… j’en peux plus. Je viens de descendre à 20
sur un coup qui existe pas. J’étais en tilt de mutant. J’open cut-off
genre 40 deep As-Dame off. Je fais 1 200, 3-bet 4K, call de la SB. Bon, du coup I’m all-in. Snap-call, snap-call. On est pas bien, putain…
Roi-Dame, Roi-Dame ! Quoi ? Quand j’ai vu que j’étais devant,
j’étais là : mais non, c’est pas possible ! – Ils avaient quoi ?
– Roi-Dame, Roi-Dame ! – Ils ont combien ?
J’étais là… Ils ont 20… Ils ont exactement le même stack que moi.
Il leur reste des jetons, les deux. – Je comprendrai jamais.
– Insane, frère. Et avant… Tu vois qui c’est Matt Karlsson ? Un vieux suédois
qui joue à Malte tout le temps ? – Qui joue tous les EPT et tout ?
– Le mec, il m’a fait un truc. J’ai foldé genre top set river. Je pense pas… je fold jamais ce spot. – C’est bon ou pas?
– Non, c’était pas pas bon. Il m’a montré une carte, cet enfoiré. C’est un vieux genre 55 ans, suédois, qui joue genre assez tight, mais qui est capable de faire
des choses folles, tu vois. Et genre… Je trouvais pas de combos de bluff, quoi.
J’étais là : fuck, quoi. Du coup je lui mettais
des random combos de bluff. – 6-7 avec un trèfle…
– Voilà, c’est ce que le lui mettais. – Je lui mettais des trucs comme ça, mais…
– C’est possible qu’il ait des mains comme ça …mais après le problème, en fait,
il avait beaucoup trop de combos de trèfle. Vu qu’il est loose préflop,
il va avoir genre 6-8, 6-7, 9-6… Enfin, il y en avait une tonne. Aaaaah….Putain ! Je m’attendais pas
à avoir 60 000 à cette pause, frère. J’étais parti
pour avoir 16 000 en tilt au break. – À qui le dis-tu !
– Putain, j’étais là… wow ! – Il fait pas de mal, ce petit break.
– Allez, deux petites heures. C’est ici que nos chemins se séparent,
comme on dit. C’est ici que nos routes se séparent. – Bisous.
– Good luck, bro. Allez, c’est reparti pour les deux
dernières heures de la journée. Ce petit break de quinze minutes
qui a fait du bien. On a pu évacuer
un peu ces deux heures intenses. On va revenir tout frais. O.K. Matt, fini les bluffs ! Plus de bluffs, Matt !
Terminé ! Fini, les bluffs. C’est pas à cause du triple up. Un petit cadeau de 42 000 jetons. Comment on dit
« Merry Christmas » en français ? – « Joyeux Noël ».
– « Joyeux Noël » ? Joyeux Noël ! – Joyeux Noël…
– Exactement. Joyeux Noël… Malgré quelques coups compliqués et ce brelan que peut-être
tu n’aurais pas dû jeter, on peut dire que les choses se passent bien. Avec cet énorme triple up, te voilà maintenant à 100 blindes
à deux heures de la fin du Day 1 à une table où tout le monde s’amuse bien. La bonne humeur sera-t-elle encore
de mise durant les tours suivants ? Vous le saurez très bientôt dans le prochain
épisode de Dans la Tête d’un Pro.

98 Replies to “Dans la tête d’un Pro : Guillaume Diaz aux WSOP 2018 (2)”

  1. Le cbet sur la première main… Wtf ?! C'est un flop horrible, on a deux joueurs derrières, ça touche pas mal leur range. On a même pas un cœur.

  2. Très bon comme d'habitude, par contre insupportable le mec à la gauche de Guillaume avec sa casquette rouge qui mâche son chewing-gum la bouche ouverte xD

  3. 100 % des commentaires de dans la tète d'un pro sont narre de la même manière voix monocordes trop bas oh les gars vous êtes pas des robots winamax conseil bien s'il te plais

  4. A quand les épisodes de "dans la tête d'un fish" ?
    Qu'on puisse enfin comprendre le thinking process de cette espèce en voie de disparition 😂😂😂

  5. Salut, est-ce que vous pourriez faire une playlist spotify des morceaux utilises pendant les episodes ? Ce serait top. Encore bravo pour cette serie !

  6. En fait vous aller utiliser que des titres de la BO de las Vegas Parano pour vos intro? En plus du contenu de DLTDP toujours très instructif, moi ça me va!

  7. La voix de Michel Abecassis en intro me manque ! On avait l impression que père castor nous raconte une histoire

  8. aH dessuite ces moin facile quan on ait pa aider par la room hin??! Winamax sait des escros heureuseman il a chatter avec son as femme sinon s'était fini XD .

    Ceci est à prendre au second degré bien entendu

  9. Assez énorme celui là. Le fou rire devant le kq kq. A la limite je me disais genre jj 10 10 vraiment loose mais kq c est innatendu. Surtout quand ça snap de l'espace.
    Le set river c est dur. C est la pire carte du paquet qui sort. Dans sa folie Karlsson est quand meme le mec qui a la présence d esprit de savoir qu il est derrière a la turn et de transformer en bluff river en donk bettant.

  10. Encore une bonne vidéo mais ce serait vraiment génial d'après moi si on pouvait voir le stack apparaître à l'écran durant tout l'épisode ! ça nous donnerait beaucoup d'indications !

  11. 26min Mdr j ai folde top set river deja c le 5e set pas top set et ça se trouve lui il avait ce fameux top set set kk

  12. heureusement qu'il a trouvé 2 innocents pour call son all in avec KQ car sinon je n'ai vu que des coups assez mal joués et je suis je pense juste honnête… enfin bonne chance, il en a besoin, c'est sûr!

  13. J'aime bien Volatile 38, bon joueur, sympa, mais ce serait bien de dire "une personne assez agée" "un ancien" , je trouve que "un vieux" ça fait malpoli (même si je suis sur que c'est pas dans son intention)…..en tout cas c'est mon avis….

  14. Il m'irrite un peu par moment guillaume avec ses attitudes un peu arrogantes.. dommage car je trouve que les mains sont supers intéressantes

  15. Bcp de moves un peu trop lights non? des squeezes pas necessaires( meme si ca passe cette fois-ci)

  16. Les joueurs pros de Winamax, le formatage de secte, tous le même vocabulaire, la même façon de parler, les mêmes techniques, et surtout, un niveau faible.

  17. Bon épisode à rebondissements. On peut mettre Karlsson sur Kk oui mais bon assez peu probable. Dommage que l'intro et la conclusion soient gachés par la voix off …

  18. A chaque fois que je vois un dans la tête d'un pro, et c'est rare, votre "pro" se fait sévèrement violer par des bluffs sur des gros pots. On dirait que çà se sait que votre bizness est rigged, que les autres joueurs en rigolent et se passent le mot, et que vos "pros" sont des quiches.

  19. Le croupier qui call le floor mdr, genre il a hâte de dealer des cartes ?
    Je comprends les joueurs qui le font s'ils ont besoin de jouer un max de mains à un tel moment du tournoi, selon leur stratégie, mais un croupier ça lui sert vraiment à rien.

  20. Je ne connaissais pas ce Guillaume Diaz, il n'est pas trop trop mauvais, mais ce n'est pas folichon non plus.
    Enfin en même temps tout le monde ne peut pas jouer aussi bien que Patrick Bruel.

  21. C'est bizarre les cartes en live ne sortent pas comme sur leur site à 888… AQ vs KQ vs KQ, tous les jours en ligne, ils te mettent les 2 derniers K du jeu au flop.

  22. ah wina les vieux de plus de 40 ans vous emmerdent arretez votre discrimination d'age mesurez vos propos sinon vous allez entendre parler de nous les VIEUX

  23. Je ne comprends pas bien le call de la premiere main. Et avec 67s, il a les nuts turn mais quasiment toutes les cartes river sont dangereuses: Tous les carreaux qui font rentrer flush, les 6, 7, T, J, Q qui rentrent des quintes superieures, les 5, 8, 9 , A qui mettent une paire au board (on a bien vu que ses adversaires peuvent jouer des A9 comme dans la main d avant) donc pour moi il faut relancer pour faire payer les mecs qui veulent tirer un tirage flush ou qui ont deux paires. Seuls les 2, 3, 4 et K pas a carreau sont inoffensifs.

  24. Après avoir revu la vidéo, j'aimerais qu'il soit éliminé par "un vieux", terme qu'il utilise pour qualifier 2 joueurs. Peut-être que Michel Abécassis serait d'accord avec moi ..

  25. sur la main avec le set, avant de penser au bluff, faudrait songer a penser aux mains qui se value cut, comme KQ qui fait 9 combos, ce type de joueur peut complétement faire ce genre de moves, et ici il est tres difficile de lui mettre des combos de flushs sur une range qui flat en SB, AcJc, AcTc, et il aurait surement pas jouer comme ca une flush a mon avis !

  26. Il faudra dire à Guillaume de réviser la pnl. Se tenir ou se caresser, se mordiller la lèvre inférieur est signe de doute, de manque de confiance. Ça aurait peut être pu l aider sur le brelan de 5 car son adversaire se tire la lèvre un bon moment.

  27. C’est sûr que les 2 all in KQ sont improbables.. si on prend le coup à part. Après presque une entière journée de jeu et de nombreuses mains qui ont été joué et qu’on a pas vu il est aussi probable que Diaz les ai piégé en les préparant psychologiquement à tenter ce genre de coup foireux au cours de la journée.. ou peut être une question de pression. On a pas toutes les infos, ce qui est sûr c’est que ça lui donne un sacré cadeau

  28. Les gars svp, quand sur la première main (A K off vs K 8 cœur), Guillaume dit que son call était vraiment pas bon sur la turn, il entend qu'il aurait du check fold, check raise, ou check shove?

  29. Mauvaises ces analyses… c est pas du kitai… il a pas l air de bien comprendre les levels. Meme en entre dun main il a pas l air d avoir une bonne lecture du meta.

  30. Bizarre qu'à la 28.00 quand tu folds ton set et que tu retournes son roi tu ne te dises pas qu'il a KK (ça me paraît évident)

  31. salut , j ai une question super importante !! 🙂 est il vrais que le flop varie en fonction du temp que tu mets a jouer le coup, du nombre de joueur dans le coup et aussi que le flop varie en fonction de si tu rentres dans le coup ou pas ? genre j ai 62 , je me couche, et flop 6 2 2 . si j etais rentré dans le coups avec mon 6 2 , le flop aurait ete le meme ? 6 2 2 ? 🙂

  32. Je le trouve light dans ces analyses, décisions, la façon de parler aux joueurs….puis les analyses d'après game…je comprends pas…c'est pas kitai c'est sûr

  33. @Winamax, vos vidéos sont supers MAIS VOS MUSIQUES SONT À CHIER. ENELEVER VOS MUSIQUES SVP. ON NE REGARDE PAS VOS VIDÉOS POUR ÉCOUTER DE LA MUSIQUE

  34. Le brelan de 5 est infoldable, le mec est en tilt de partout, tout les tells de bluff sont présent, ils faut qu'il regarde plus ses adversaires !!!!

  35. C'était un call le k/q de la sb et bouton??? onj a pas trop d'infos sur leur tapis mais ils ne me paressaient pas si petit

  36. Excellent la musique For your love en intro. Musique qui colle à Lss Vegas notamment dans le film Las Vegas Parano avec Johnny Depp. Ca commence bien !

  37. Ça fait vraiment plaisir à regarder cette ambiance fun ou les mecs rigolent à table, se disent ce qu’ils avaient après une belle main, etc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *