C’était comment quand tu étais petite? Interview et visite de Saint Juvat, village fleuri

C’était comment quand tu étais petite? Interview et visite de Saint Juvat, village fleuri


bonjour aujourd’hui je vous fais visiter
Saint Juvat, un petit village des Côtes d’Armor connu pour ses fleurs alors pour
l’occasion et bien moi aussi j’ai mis une tenue fleurie Ma maman elle a habité
dans ce petit village quand elle était petite Saint Juvat c’est une toute petite commune
de 650 habitants mais qui a reçu quatre fleurs au concours des villes et
villages fleuris de France Saint Juvat reçoit tout de même à peu près cent
mille visiteurs par an qui viennent admirer ses fleurs il ya aussi d’autres petites choses
intéressantes à voir par exemple l’église et cette croix, appelée la croix
de cimetière Alors c’est un petit village vraiment agréable
à visiter et puis en plus comme il ya tellement de
fleurs alors il ya des papillons des abeilles des bourdons, ça grouille
là dedans, ça sent très bon! SI je suis venue ici aujourd’hui c’est pas tout à
fait par hasard en fait c’est l’anniversaire de ma maman
et ma maman, elle a habité dans ce petit village quand elle était petite
donc ça lui fait plaisir de revenir y faire une petite promenade tu avais quel âge quand
tu as habité ici? J’avais 5 ans Et pendant combien de temps? Trois ans Est ce que tu
as des bons souvenirs de ce petit village? Ah! Beaucoup de bons souvenirs oui.
Par exemple est ce que tu peux me raconter un petit peu comment c’était ton enfance ici? J’avais beaucoup de camarades
oui. Alors vous jouiez à quoi par exemple? Eh bien disons que moi j’étais
assez gâtée en jouets parce que j’avais une voiture à pédales, une voiture rouge
et tout le monde m’enviait ma voiture à pédales et les copains jouaient aussi avec. Alors tu dis que toi tu étais gâtée parce que tu avais une voiture à pédales
ça veut dire que à l’époque vous aviez quoi comme jouets sinon? Oh, disons qu’il y
avait pas grand chose les enfants n’avaient pas beaucoup de jouets
souvent une boîte de conserve avec de l’eau croupie dedans ça servait à faire la
dînette vous la buviez pas quand même ! Ah non, quand
même pas heureusement heureusement parce que je ne serais peut-être pas là pour le
dire tout près du village il y avait la Rance qui passait, d’ailleurs
elle passe toujours! Et souvent, quand c’était le dimanche, le jour où il n’y avait pas
d’école, on allait au bord de la Rance pour pêcher à la ligne,
par contre moi je n’étais pas douée jamais je n’ai attrapé un seul poisson
par contre mes copains ils étaient très fort il y avait un garçon très malin
pour mettre des appâts sur sa ligne il élevait … on peut dire “élever”… il
récupérait des asticots dans les boîtes de fromage et donc ils mettaient donc
l’asticot sûr sur l’hameçon et lui ça marchait
toujours pas contre moi comme ma maman ne voulait absolument pas qu’il y ait
d’asticots à la maison, je prenais des vers de terre, mais ça marchait pas du
tout, apparemment les vers de terre n’étaient pas les bienvenus pour les poissons de la Rance à la fin de l’été, souvent moi au mois d’août je n’étais jamais là
parce que c’était les vacances scolaires, avec maman ou quittait Saint
Juvat pour aller en vacances En septembre, début septembre, donc les mûres
étaient mûres et à ce moment-là on ramassait les mûres et après on les donnait
à des gens qui habitaient pas loin du de l’église et qui les récupérainet pour faire de l’eau de vie et qui nous donnaient quelques centimes pour
avoir ramassé les mûres. Il y avait beaucoup d’enfants dans le village à l’époque? Au
moins … à vue de nez au moins soixante élèves ah oui! 60 élèves au minimum et ça c’était l’école publique parce qu’il y avait aussi
l’école privée donc c’était, il y avait quand même beaucoup d’enfants est-ce qu’à l’époque tout le monde avait l’eau courante et l’électricité à la
maison? L’électricité oui, tout le monde je ne sais pas mais dans le village oui, par contre l’eau courante… d’ailleurs on voit qu’il ya beaucoup
de puits à chaque coin de rue parce qu’à ce
moment là il y avait pas l’eau à la maison
quant à moi là où j’habitais à l’école primaire
on allait chercher l’eau au fond de la cour dans le jardin, il y avait une
pompe il fallait actionner la pompe pour
faire monter l’eau manuellement bien sûr et après on trimballait les
brocs jusqu’à la maison mais il n’y avait pas l’eau sur l’évier tu dis que tu habitais à l’école, qu’est ce que tu veux dire exactement par là?
Disons que ma maman était institutrice donc j’habitais à l’école dans ta
famille alors on parlait quelle langue? dans ma famille on parlait français, étant donné que ma maman était institutrice Et dans la campagne
autour les gens parlaient breton? non c’était pas breton, ils parlaient le
gallo, qui est un patois local qu’on retrouve en Côtes d’Armor et en Ille-et-Vilaine Tu
parles des Côtes d’Armor mais est-ce que ça s’appelait comme ça
quand toi tu étais jeune? Et non ça s’appelait les Côtes du Nord. Alors
pourquoi ils ont changé le nom? Ah parce que Côtes-du-nord ça fait penser au
froid, c’est un peu péjoratif c’est pas très vendeur pour les gens qui
viendraient en vacances par là donc ça a été changé, il y a eu un projet pour
changer Côte du nord en Côtes d’Armor il ya très longtemps il ya une quarantaine
d’années et puis c’était tombé aux oubliettes et
ça a été remis en place là il ya peut-être 25 ans environ
j’ai pas trop à la notion de tout ce temps qui est passé depuis ça t’a fait plaisir de revenir ici? Ah bien sûr oui! Est ce qu’il y a des choses qui ont
beaucoup changé? Le village est beaucoup plus fleuri qu’avant, ça c’est certain donc c’est positif? Ah ben Oui!

1 Reply to “C’était comment quand tu étais petite? Interview et visite de Saint Juvat, village fleuri”

  1. I love Saint-Juvat, have been several times and almost bought a house very close to there, unfortunately the recession in the U.K. stopped it happening. That was about 12 years ago. I hope to consider this possibility again in the next few years

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *